Guide complet pour l’installation individuelle d’une micro station d’épuration

13 Juil 2023 | 🔨 Réparation & Construction

Ah, l’assainissement individuel ! Un sujet qui, bien que souvent ignoré, est essentiel à notre quotidien. Aujourd’hui, nous allons aborder un aspect en particulier de cette vaste discipline : l’installation individuelle d’une micro station d’épuration. Si ce terme peut paraître un peu technique, ne vous inquiétez pas, nous sommes là pour décrypter ces mystérieuses étapes, une par une.

Imaginez la scène : vous êtes propriétaire d’une maison isolée, loin des systèmes d’assainissement collectifs. Vous devez alors gérer vous-même le traitement de vos eaux usées. Mais comment faire ? C’est là que la micro station d’épuration entre en jeu. Une solution compacte et efficace qui va vous permettre de traiter vos eaux usées sans dégrader l’environnement. Suivez le guide !

Déchiffrer l’étude de projet et les obligations légales

Comme toute aventure, celle de l’ANC avec une microstation d’épuration commence par une phase de préparation minutieuse : l’étude de projet. Celle-ci est absolument indispensable pour s’assurer que votre terrain est favorable à l’implantation d’un tel dispositif. Elle permettra de même de déterminer le type de micro station le plus approprié à votre situation.

Vient ensuite le temps des démarches. Il s’agit en fait de demandes d’autorisations auprès des autorités compétentes avant de débuter les travaux. Ces démarches sont primordiales et nécessaires pour respecter les normes environnementales et sanitaires.

Bien réaliser la fosse et installer la micro station

Avec toutes les autorisations en main, c’est le moment de passer aux choses sérieuses : réaliser la fosse. Une étape qui nécessite une bonne connaissance technique, notamment pour creuser les fameuses tranchées. Une fois cela fait, il faut poser un lit de gravier ou un lit de sable, selon les recommandations du fabricant. C’est sur ce lit que sera installée la micro station.

Lire la suite  Kit solaire autoconsommation 6000w avec batterie : Réduisez vos coûts d'électricité

Et voilà, la micro station est installée. Mais attention, l’installation ne s’arrête pas là. Il reste encore tout un tas de détails techniques à vérifier pour être en conformité avec les normes. Et n’oublions pas le prix, qui est un élément crucial dans tout projet d’assainissement.

Maintenant que nous avons abordé les grandes étapes, il est temps de se plonger dans quelques détails importants que vous devez connaître avant de vous lancer dans ce projet. Pour cela, je vous propose une liste non exhaustive mais néanmoins cruciale :

  • Fosse toutes eaux : Il s’agit du premier élément du dispositif de traitement agréé par le SPANC où se déroule la première phase de traitement des eaux usées.
  • Démarche : Avant toute installation, une sollicitation de permis de construire auprès de la mairie est nécessaire.
  • Limites de la propriété : L’installation doit respecter des distances réglementaires avec les limites de la propriété, les puits, arbres ou toute autre construction.
  • Fosse septique : Ce terme est souvent utilisé à tort pour désigner une fosse toutes eaux. En réalité, la fosse septique ne traite que les eaux-vannes tandis que la fosse toutes eaux traite à la fois les eaux-vannes et les eaux grises.
  • Étude de sol : Indispensable pour déterminer le système d’assainissement le plus adapté au terrain.
  • Réglementation : Chaque installation individuelle doit respecter certains critères définis par la réglementation en vigueur.
  • Documenter : N’hésitez pas à vous documenter sur des sites spécialisés pour bien comprendre le fonctionnement d’une micro-station d’épuration.

Maintenant que vous êtes armés d’informations précieuses, prêt à affronter votre projet d’installation individuelle ? Allez, on continue notre exploration !

Bien réaliser la fosse et installer la micro station

Le fonctionnement d’une micro-station d’épuration

Entrons maintenant dans le vif du sujet, le fonctionnement de la bête ! Une micro-station d’épuration se compose en général de deux compartiments. Le premier est dédié à la décantation primaire où les matières solides se déposent au fond tandis que les graisses montent à la surface. Un processus de fermentation y a lieu, transformant une partie des matières en liquide. Le deuxième compartiment, lui, est le lieu d’un traitement biologique par micro-organismes aérobies. Ces derniers vont dégrader la pollution restante pour purifier l’eau.

Lire la suite  Trouvez la lessive pas chère idéale : critères, marques et astuces d'économie

Sachez qu’une micro station d’épuration a une durée de vie moyenne de 15 à 20 ans. Cependant, pour assurer son bon fonctionnement et sa longévité, un entretien régulier est nécessaire. L’entretien peut être réalisé par le propriétaire lui-même ou par une entreprise spécialisée. Il comprend généralement le contrôle du système d’aération, le nettoyage du préfiltre, ainsi que la vérification du bon écoulement des eaux traitées.

Les avantages d’une micro-station d’épuration

Alors, pourquoi choisir une micro-station d’épuration ? La réponse tient en trois mots : efficacité, compacité et écologie. En effet, une micro-station permet de traiter efficacement les eaux usées grâce au processus biologique qu’elle utilise. De plus, sa petite taille lui permet de s’intégrer facilement dans votre jardin sans encombrer l’espace. Enfin, elle respecte l’environnement en ne rejetant que des eaux épurées.

Les inconvénients d’une micro-station d’épuration

Malgré ses nombreux avantages, la micro-station présente aussi quelques inconvénients. Son coût d’installation et d’entretien est généralement plus élevé qu’un système traditionnel. De plus, elle nécessite une alimentation électrique constante pour son fonctionnement. En cas de coupure de courant prolongée, le traitement des eaux usées peut être compromis.

Un choix judicieux pour votre assainissement individuel


Abordons maintenant notre dernière étape dans cette plongée au cœur de l’assainissement individuel. Si vous êtes propriétaire d’une maison non raccordée au tout-à-l’égout, la micro-station d’épuration représente une solution pertinente pour gérer vos eaux usées de manière autonome et respectueuse de l’environnement.

Certainement, il s’agit d’un investissement initial conséquent et une maintenance régulière est nécessaire. Mais en contrepartie, vous bénéficiez d’un système performant et compact qui respecte l’environnement et qui pourrait augmenter la valeur de votre bien immobilier. Alors, prêt à faire le grand plongeon ? N’oubliez pas votre tuba et vos palmes, l’aventure assainissement individuel avec une micro-station d’épuration vous attend !

Avantages Inconvénients
Installation individuelle Autonomie Coût élevé
Micro-station d’épuration Facilité d’installation Entretien régulier
Valérie Lambert

Valérie Lambert

Passionnée par l’actualité et les tendances, Valérie Lambert est une auteure principale sur QuestionDuJour.com. Elle offre des conseils précieux et des analyses détaillées sur une variété de sujets, de la technologie à la gastronomie.